Consultations de ce blog depuis son ouverture:

jeudi 20 mai 2010

Deux Drapeaux, un seul Pays ? Pourquoi pas !

Deux drapeaux, un seul Pays ... Mais pas (encore) un seul peuple ! Pour paraphraser la devise de l'Union Calédonienne.

Je l'aime bien, moi, la proposition de Pierre Frogier; "elle a de la gueule" !
Je verrais bien ces deux drapeaux monter ensemble en haut des mâts lors des jeux du pacifique de 2011, lorsque les sportifs calédoniens remporteront des médailles de bronze, d'argent ou d'or.
En lieu et place du couple "drapeau français et drapeau du CTOS", je crois, viellot rouge et gris où un vague cagou fatigué peine à exister ... Le plus vilain tandem des drapeaux flottant sur le rond-point de Magenta.

Il est des contradictions que nous devons assumer.
Et dire, comme Philippe Michel pour Calédonie Ensemble, aujourd'hui sur Radio Océane, que l'Accord de Nouméa prévoit dans le cadre des signes identitaires un drapeau commun, c'est enfoncer une porte tellement ouverte, qu'aucun accord sur ce fameux drapeau  ne l'a jamais franchie ... Cette porte, qui s'est même refermée sur les malheureux signes (l'hymne, par exemple) qui avaient déjà été définis; laborieusement et dans un enthousiasme à rendre jaloux un défilé d'enterrement !
Philippe Michel et Calédonie Ensemble savent bien que la conception d'un drapeau commun consensuel ne sera pas une sinécure !

Sur des problèmes trop difficiles à résoudre, il faut procéder par étape.
Et la proposition de Pierre Frogier en est une, UNE VRAIE, étape, pragmatique et finalement plus sûrement rassembleuse.
Tant de Calédoniens rejettent le drapeau de "Kanaky", tant de Kanak abhorrent le drapeau de la France, que les faire cohabiter n'est pas encore gagné. Toutefois, derrière la proposition de Pierre frogier, il y a son engagement et celui de son parti, et ça, ce n'est pas rien ! Ce tandem du drapeau de la France et de Kanaky gagne ainsi de nombreux supporters et rend cette proposition beaucoup plus crédible que celle de l'adoption d'un drapeau commun et consensuel dans l'année à venir.

Et, peut-être que, comme d'autres citoyens le pressentent, l'association de ces deux drapeaux deviendra un nouveau symbole fort qui renouvellera celui de la poignée de main entre Jean-Marie Tjibaou et Jacques Lafleur en 1988; conférant une valeur supplémentaire aux deux Grands Accords politiques qui ont rapproché les populations de la Nouvelle-Calédonie tout au long de ces vingt dernières années. 

Et j'ose penser que ce geste d'une cohabitation de ces deux drapeaux, vaudrait peut-être toutes les poignées de main, souvent moites, molles ou encore pleines d'arrière-pensées, comme symbole de cette phase importante qui va s'ouvrir pour  Notre Pays; celle où il lui faudra préparer l'après Accord de Nouméa ...

Post-scriptum:
Quand je vois tous ces jeunes descendre des cars à l'Ecole de Voile de la Pomenade Pierre Vernier pour découvrir et s'initier aux sports nautiques sous les drapeaux français et kanak qui flottent paisiblement côte à côte sur la base; des jeunes "toutes ethnies confondues" dont ces nombreux jeunes Kanak venant des lycées Jules Garnier et Petro Attiti entre autres; je me dis que de voir le drapeau de Kanaky flotter à côté du drapeau de la France comme une vraie reconnaissance de leur identité, ne peut être qu'apaisant ...
Non ?


2 commentaires:

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Eric DOUYERE a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.