Consultations de ce blog depuis son ouverture:

mercredi 5 août 2009

VIVE LA FRANCE ! Ou, si la Calédonie était indépendante ?

Pseudo-fiction number sévère ... Euh, seven ...

A ce jour, à ce soir, où j'entends encore les sirènes de police ou des ambulances, parce qu'à Montravel ou à Saint Louis, les affrontements continuent entre forces de l'ordre et forces du désordre, je dis VIVE LA FRANCE !
Paradoxal ?
Sincère !
Réfléchi.

Si la Nouvelle-Calédonie était indépendante, comment le même type de situation conflictuelle serait-elle gérée ?
Fiction ?La Calédonie est bousculée, cela me rappelle de mauvais souvenirs ... Les Evénements des années 1984-1988; que j'ai vécus de plein fouet. Pas quelques jours de troubles, des années.
Mais, Vingt années plus tard, j'aurais envie de m'écrier: VIVE LA FRANCE !
Ca plaira à certains, qui ne me comptent pas dans leurs amis;
Ca ne plaira pas à d'autres, qui ne savent pas si je suis de leurs amis ...
Simplement;
Ce que nous vivons à l'heure actuelle en Nouvelle-Calédonie; la guerrilla syndico-socio-politique à Nouméa ou dans certains lieux de la Province Nord, sont possibles parce que, paradoxalement, la Nouvelle-Calédonie dépend encore de la France !
Si nous étions indépendants, si la Nouvelle-Calédonie était indépendante, quel Droit l'Etat Kanako-Néo-Calédonien serait-il en mesure d'imposer ?
Celui de milices coutumières îliennes qui régleraient leur compte à Jodar, Goyetche ou Puja-Pujane; celui de milices patronales qui, armées jusqu'aux dents, protégeraient les entreprises agressées par une USTKE armée et manipulant de jeunes désoeuvrés n'ayant rien à perdre ! Celui imposé par des interventions extérieures, françaises, appelées en secours par un gouvernement local déstabilisé, selon des accords d'état à état; ou celui des armées papoues appelées au secours par des provinces kanak au bord de la sécession ...
Fiction ?

Tous ces jeunes qui astiquent et caillassent les "forces de l'ordre" de notre pays indépendant, auraient alors à faire à une justice plus expéditive que celle de l'état français !
Quand Rheebù Nùù avait bloqué le chantier de l'usine du sud, dans un pays indépendant, de droits fragiles et divers, la multinationale n'aurait-elle pas fait appel à des mercenaires pour liquider ces vélléités revendicatrices. Avec l'accord d'un gouvernement enchaîné aux subsides de ladite multinationale ?
Fiction ?
C'est pourquoi, en ce soir du mercredi 5 août 2009, à la veille de "La Transfiguration", du haut de mes 57 ans passés dans CE pays impossible, ancien militant de l'indépendance avec l'Union Calédonienne, je m'interroge sur l'opportunité pour Notre Pays de franchir le rubicon ... !!! ???
Fiction ?
Je m'interroge aussi sur l'intelligence de mes compatriotes, TROP, trop souvent plus CONS que patriotes !

2 commentaires:

Audrey a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Eric DOUYERE a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.